Avec nous, vous allez apprendre la langue arabe

Votre enfant ne voudra plus s'arrêter d'apprendre !
Apprendre l'arabe
Imaginez un instant votre enfant en train de lire le Coran.

==> Lire la suite <==

Bienvenue !
  
Comment apprendre l'arabe ?


On ne doit pas confondre arabe littéral (qui s'écrit d'après une norme précise) et arabe dialectal (oral, peu écrit et très varié), entre arabe moderne, dont l'évolution depuis le XIXème siècle est très sensible, exposé parfois ici ou là à des influences extérieures, et arabe classique ou médiéval, lui-même d'une grande variété selon les époques et les régions, entre arabe courant (presse, médias, livres) et arabe littéraire (style recherché, soutenu). 

Les termes "coranique" ou "standard" pour qualifier la langue n'ont pas beaucoup de sens ou sont souvent mal employés.
S'il faut un terme pour caractériser l'arabe qui s'impose à l'initiation, ce serait l' "arabe commun". 
En effet, face à la variété de l'arabe dialectal,l'arabe écrit ou arabe littéral (journaux, livres), assez largement oralisé dans les médias, est un arabe commun, avec parfois de petites nuances, propres à chaque pays, assez faciles à repérer.

Aspirer à maîtriser tous les registres de l'arabe est synonyme de projet de longue haleine, de longues années, peut-être interminable, même pour les natifs.
Ce n'est pas le cas s'il s'agit de se familiariser avec un dialecte (un séjour d'un an dans le pays choisi suffirait pour avancer considérablement). 

Globalement, l'arabe littéral d'aujourd'hui est plus rapide à acquérir que l'arabe classique ou ancien, et de plus, il est fortement recommandé de commencer avec l'arabe moderne avant d'aller vers des sources plus anciennes. 
Par ailleurs, pour un francophone, il est plus facile de transférer ses connaissances de l'arabe littéral vers un dialecte. 
Le contraire est bien plus difficile.
Se fixer un objectif est essentiel pour ne pas gaspiller ses chances et sa motivation.

Deux choses sont à éviter à tout prix :

1. l'utilisation de la transcription phonétique, parce qu'elle ralentirait l'acquisition de la graphie arabe, indispensable pour avancer ; c'est à éviter même au début et même ponctuellement, aussi bien pour 
le littéral que pour le dialectal (s'habituer à lire l'arabe ainsi "al-lugha al-arabiyya" est une aberration pédagogique, hélas assez répandue en France).

2. l'utilisation des voyelles brèves, parce qu'elle crée des habitudes décalées de l'usage et perturbe la lecture naturelle (Par exemple)
(
اللغة العربية au lieu de اللُغَة العَرَبِيّة)

Dans les deux cas, il s'agit d'un danger réel qui conduit inéluctablement à la stérilisation de l'apprentissage.
Malheureusement, il s'agit là d'habitudes tolérées par laxisme ou par incompétence.
Au contraire, il faut faire confiance à sa mémoire auditive, la cultiver par un entraînement quotidien, comme pour toute autre langue.

Il faut se familiariser progressivement et d'une manière intensive avec l'alphabet arabe, en multipliant les exercices de lecture et d'écriture (dictée, auto-dictée, lecture avec écoute...) jusqu'à la disparition de toute confusion entre les caractères. Les fautes d'orthographe n'ont aucune raison d'exister en arabe.

Les voyelles brèves ne sont d'aucune utilité au début.
Elle peuvent servir quand il s'agira de travailler sur des poèmes classiques, par exemple, ou sur des textes sacrés que l'usage a voulu toujours vocalisés.
Aucun journal arabe d'aujourd'hui, ni site sur l'Internet, ni aucun livre (à part de très rares exceptions, comme certains ouvrages religieux) ne se présente avec des textes vocalisés.

* Ce blog est divisé en niveaux, doit être maîtrisé  le premier niveau avant de la passe de second niveau.

* Nous vous recommandons que vous organisez vos temps pour apprendre l'arabe, Vous devez être détermination et une volonté forte. Chaque semaine, Ouvrez notre site et voir le niveau qui suit le niveau que vous avez vu auparavant.

* Ne pas oublier de sauvegarder le nom du site.
Si vous êtes un débutant, commencez à partir du Leçon 0



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire